2014, le énième recommencement

Crédit image : Wikimedia commons

Ouf ! Nous y sommes… En 2014 ! J’ai les joues en feu à force de bises interminables.

Le 1er janvier, jour de tous les possibles ! Surtout, pour ces convoiteurs qui auront passé toute l’année précédente à fantasmer sur vous. Épiant vos entrées et vos sorties, sans jamais pouvoir vous approcher. Admirant vos généreuses courbes, accentuées par une démarche qui semble dire :

– Y a-t-il ici bas une femme plus belle et plus désirable que moi ? Mon popotin enjolivé par cette petite robe à la fois sexy et glamour. Cette généreuse poitrine bombée, rehaussée par un soutien-gorge plume, qui laisse entrevoir le galbe sous ce vêtement décolleté… Remède miracle à l’impuissance chronique… Vas-y, rince-toi les yeux. Tu ne les possèderas jamais…

Hey femme ! Quand elle se sent belle… Affaire là est gravement grave dèh ! Bref …

Le mec te présente ses vœux, en rapprochant ton corps du sien, dans une étreinte aussi indécente qu’inattendue. Sa gestuelle sexuelle, ne laissant aucun doute, sur cette concupiscence malsaine, qu’est l’exploration de ton jardin auquel seuls les hommes « capables » et les « vaillants héros » ont accès.

Profitant de l’occasion pour te caresser et te tripoter… Son smack enrobé d’érotisme t’arrache un frisson mal dissimulé, par la faute de la chair de poule et de ces tétons indiscrets et insoumis, malheureusement érectiles, qui viennent de se mettre au garde-à-vous ! Pfff…

Ce bisou suave de bonne année, flirtant dangereusement avec tes lèvres, est si proche de celles-ci, que tu te demandes si tu n’as pas reçu un baiser plutôt qu’un innocent bisou.

Il y a trop de pervers et de profiteurs dans nos cités wallaye

D’autres acclament ce Nouvel An attendu avec impatience et accueilli avec soulagement et espérance. Pourtant, cette année se révèlera être l’année la plus difficile de leur vie, voire celle de leur mort! S’ils le savaient…

La vie est bizarre hein…

Année de tous les espoirs et de tous les caprices

Vous connaissez les effets du 1er janvier. Les gens sont heureux et excités. Encore bercés par cette douce mélodie festive. Ils ont l’impression qu’avec la nouvelle année, tout devient neuf et beau. Ils sont surtout motivés par l’espoir de jours meilleurs que ceux qu’ils ont connus.

Ils sont prêts pour le énième recommencement.

Ainsi tu entendras le traditionnel : bonne année oh je te souhaite tous les bons « té ». Entendez santé (toujours en tête de liste), prospérité (l’indéboulonnable) longévité (ça aussi c’est à ne pas manquer)…

Les amoureux de la patrie, cette chère Côte d’Ivoire, ont le même vœu depuis maintenant 15 ans :

Que Dieu fasse de notre pays, un havre de paix. Que la guerre s’éloigne de nous. Nanan Houphouet tu nous manques… Que ta sagesse habite tes fils…

Bon, depuis on souhaite la paix là, on est dedans hein… Mais ça va aller. Comme dirait l’autre, « c’est Dieu qui est fort ! »

Même les acariâtres, qui s’illustrent du 2 janvier au 31 décembre, par la rareté de paroles bienveillantes et passent leur temps à pester et à maudire, se transforment en distributeurs automatiques de bénédictions.

Après la phase des vœux, on passe à la phase des résolutions…

C’est le moment préféré des fumeurs, des soulards, des fainéants, des adultères et des femmes trompées et battues…! Ils prennent tous la résolution d’une vie saine et d’un  nouveau départ !

Mais ceux qui me plaisent le plus, ce sont les couples. Je vous assure hein…

La phase du bilan. Tu entends le macho violent qui bat sa femme, en train de lui mettre « du beurre dans les yeux » comme on dit chez nous. Ça donne ceci :

– Tu sais bébé, ma dorade d’eau douce… Cette année on prend un nouveau départ. Je serai ce prince charmant tant désiré. J’avais perdu la tête … Je prends la ferme résolution de ne m’enivrer que de tes charmes, de ne m’enfouir qu’en toi. Seule ta source me rafraîchira désormais… Tu sais que c’est toi que j’aime non ?

Petites gouttes de larmes hypocrites pour assaisonner son mea culpa La gaouaze* est piégée.

Avant le bilan, elle avait juré à qui voulait l’entendre qu’elle mettrait fin à cette histoire d’amour stérile ! Ce goujat, violent, menteur et infidèle ne l’y reprendrait plus.

Son langage à changé hein ! Vilain sourire de femme amoureuse, manipulée et vaincue sur ses lèvres, jurant sur la tête de son pauvre père, qui ne demande qu’a reposer en paix que c’est la toute dernière chance au monsieur! Tsruuu… Yako quoi ! On se croirait dans Secret Story !

Oui avec la nouvelle année tout est neuf et beau puis…

La routine suit son cours

Dans cette histoire de résolutions du Nouvel An, chacun gère à son rythme. La majorité  finit par retomber dans les vieilles habitudes, les « sales » manières.

Prenons le cas du fumeur qui n’a pas tenu une semaine. Au début, il se cache parce qu’il a fait savoir à la planète entière qu’il ne toucherait plus à ce truc qui lui détraque les poumons.

Ensuite il fait le gars qui s’en fout. Bravant sa honte, il sort sa cigarette devant tous,  histoire de vous faire savoir qu’il s’y est remis. Lorsque tu ironises sur le « décès » de sa volition, il te parle mal et puis y a rien.

Quant à ceux qui croyaient, que leur vie changerait en un coup de baguette magique behhh… Désillusion ! La vie est encore plus difficile.

Faut-il abandonner pour autant ?

Gardons quand même l’espoir

Malgré tout, l’espoir fait vivre comme on dit. Toutes ces épreuves, ces déceptions, ces moments de joie font de la vie ce qu’elle est. Pour cela, elle vaut la peine d’être vécue. Par conséquent, je ne dérogerai point à la règle !

Je vous souhaite une excellente année 2014. Que Dieu dans sa grâce vous rende capable de relever tous les défis qui s’imposeront à vous.

Qu’il vous donne la force morale nécessaire, pour résister face aux difficultés et à l’adversité. Mais surtout, pour vous relever de vos chutes et vous remettre de vos échecs. Qu’il vous donne l’intelligence, la sagesse et le discernement pour faire des choix intelligents dans vos vies.

Bref ! Bon vent dans la traversée de 2014 !

J’oubliais tous les bons t… Heu… Bon…

Shalom !

Gaouaze : naïve manipulable.

22 Commentaires

  1. Pffff les voeux!! je suis arrivée à l’heure au travail aujourd’hui pour me cacher de tout ce cérémonial. je déteste ses bises et sourirs forcés. mais je vais faire comment?? pppfff 10x. dans tous les cas, merci pour tes voeux, puisse le Seigneur de guider et t’inspirer davantage. et TOUS LES BONS « T ».

  2. j’ai publié un article très récemment sur un sujet parallèle. je dois dire que lire ton article était comme écouter une symphonie d’harmonie. je me demande si je devrais pas réécrire le mien?? bravo à toi et bonne année!

  3. J’ai posté mon billet hier et faisais le tour de la toile pour lire les blog de voeux et ait decouvert le tiens. J’ai bien rigolé en constatant la relative ressemblance des deux billets.
    Funny indeed!
    Bonne Année

  4. Oui! les fameux vœux de « Bonne et heureuse année » suivis de bises tonitruantes ! Chaque année, je fais en sorte de recevoir moins de bises, en me faisant rare entre le 1er et le 5 Janvier. Cette année 2014, j’ai battu le record de ne recevoir seulement que deux bises ! Tu as tout dit, ma chère Babeth!
    A tantôt!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *